Menuiserie JR BAT AND CO, la menuiserie pour les nuls

Apprendre à utiliser un tour à bois : Les bases

La menuiserie requiert l’emploi d’appareils particuliers comme le tour à bois. A quoi sert-il ? Ce dernier permet d’usiner des cylindres ou des cônes avec du bois. Il s’agit d’une machine lourde et massive, cependant on peut considérer son utilisation comme simple. Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, il est primordial de rappeler quelques consignes de sécurité. En premier lieu, il convient de se protéger l’ensemble du visage. En effet, certaines particules peuvent être projetées et faire énormément de dégâts. En second lieu, optez pour un masque anti poussières, car le tournage et le ponçage provoquent des poussières irritantes pour les voies respiratoires. En dernier lieu, équipez-vous d’un casque antibruit. C’est important pour éviter les pertes auditives permanentes.

La fixation de la pièce de bois sur le tour

La première chose à faire est d’abord l’identification du bois que l’on va travailler. C’est assez facile, car la majorité des tours à bois sont compatibles avec les différentes essences de bois. Néanmoins, pour éviter les problèmes, il est recommandé de lire attentivement le mode d’emploi du tour à bois en question, car certains appareils n’arrivent pas à traiter convenablement certaines catégories de bois. Il faut mettre la pièce de bois entre la griffe d’entraînement et la contre-pointe. Cette technique est appelée le «tournage entre pointes», ce système est le plus répandu et le plus simple à maîtriser. Il faut veiller à ce que le serrage soit optimal, cette vérification est incontournable afin d’éviter les vibrations durant les travaux. À titre informatif, il est possible de fixer la pièce de bois sur une seule extrémité : c’est ce que l’on appelle le «tournage en l’air». Cette seconde technique est plus complexe, car il requiert un savoir-faire important ainsi que des équipements de bridages spécifiques.

Trouver la bonne vitesse sur un tour

Le fait de trouver la vitesse de rotation idéale est plus ou moins simple. En effet, on devra prendre en compte énormément de paramètres comme les dimensions, le poids, le volume ou encore l’essence de la pièce de bois. Une survitesse peut avoir de graves conséquences telles que l’éclatement ou encore la dislocation de la pièce de bois. Certains professionnels utilisent des formules mathématiques compliquées pour identifier précisément la vitesse de coupe ainsi que de rotation. La meilleure solution est de choisir en premier une vitesse lente, ensuite on peut augmenter par échelons la vitesse jusqu’à ce que la pièce soit stabilisée. Cette astuce va permettre de trouver en seulement quelques minutes la bonne vitesse de rotation. Sachez qu’elle est facile à mettre en œuvre sur un appareil qui bénéficie d’un variateur de vitesse. Par contre, elle s’avère être harassante sur une machine où l’on doit changer manuellement la position de la courroie.

Les erreurs à éviter

Voici quelques gestes à ne pas faire pour bien utiliser le tour à bois. En premier lieu, il n’est pas recommandé de serrer excessivement la pièce de bois entre les pointes. Dans la majorité des cas, cela abîme le moteur. En second lieu, veillez à ce que la machine soit bien stable. N’hésitez pas donc à vérifier les différentes positions des pièces. En dernier lieu, utilisez du bois exempt de défauts, c’est-à-dire qu’elle ne présente pas de nœuds ou encore des éclats. D’ailleurs, voici un conseil pour faciliter le tournage : donnez préalablement une forme octogonale à la pièce de bois. Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous documenter pour parfaire votre connaissance sur l’utilisation du tour à bois. Il existe beaucoup de tutoriels ainsi que d’astuces dans les sites spécialisés. La consultation d’un professionnel est aussi conseillée pour une bonne initiation à cette pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *